• Anne-Laure Vincent
  • Habiter une forme

    Pour cette troisième intervention dans le papillon, j’ai souhaité inviter Anne-Laure Vincent, étudiante en 3ème année à l’École supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée.  Cette présentation s’est déroulée à la galerie Le ZO sur le temps court d’une soirée.

    Anne-Laure a conçu une installation qui aborde l’espace du Papillon comme un lieu d’expérimentation, un récipient où se mélangent à la fois des phénomènes et des matériaux. L’écoulement, la sollicitation du plâtre, la transformation des éléments, par ses gestes, mettent en jeu des forces bien moins éphémères que ne l’est cette exposition d’un soir. Le plâtre s’écoule, comme le sable dans un sablier, sous l’effet de la gravité et de la pesanteur. Il entre en contact avec l’eau contenue par le Papillon et la réaction s’opère. Le matériau moule l’espace en se solidifiant. Le public est invité à contempler la forme en évolution et transformation progressive, avec la même attention d’un enfant qui regarde une goutte glisser lentement sur une vitre. Dans l’attente de la fin de l’écoulement, Anne-Laure met en évidence la fabrication, la transformation et le processus sans se soucier réellement de la forme finale. Cette expérience ne s’inscrit donc pas seulement dans un espace mais aussi dans une durée.

    Aude Halbert

     

    http://www.zoanima.fr

     

    • Anne-Laure Vincent
    • 10 mars 2015
    • Le ZO, Nîmes