• Burkard Blümlein
  • Le temps d’un papillon

    Le temps d’un papillon est une conversation sur le temps. À l’intérieur d’une caisse en bois nommée Le Papillon, notamment pour ses vis permettant de l’assembler, une conversation s’établit entre trois types d’objets aux formes arrondies. Il y a d’abord des galets provenant de la plage de Nice qui doivent leurs formes lisses et rondes aux mouvements doux mais continus de l’eau de mer sur un temps extrêmement long. Ensuite, il y a trois pierres effritées provenant des réserves du musée : fragments de sculptures consciemment formés par la main de l’homme, puis lentement remodelés et arrondis par les intempéries et par l’érosion. Enfin, il y a des savons usés par l’eau et les mains, par des gestes aussi familiers qu’inconscients, sur un temps qui, cette fois-ci, peut se mesurer en jours ou en semaines.

    Une conversation sur le temps donc et sur la création des formes par le temps, par des forces et des actions se déroulant dans le temps, trois durées sensiblement différentes. Il s’agit aussi d’une conversation sur l’évanescence. Le temps d’un papillon est court.

    Burkard Blümlein

     

    http://www.bbluemlein.de/

    • Burkard Blümlein
    • 07 avril – 16 mai 2016
    • Musée du Vieux Nîmes